• International

Ana Aguilar Perez - Harpe

Septembre 2016-Juin 2017
Étudiante au Real Conservatorio de Madrid (Espagne)

JPEG - 149.5 ko

Depuis que je suis arrivée à Lille, j’ai eu la chance de vivre de nombreuses expériences.

J’ai principalement découvert la culture française : l’organisation de la journée, les repas, les gens... Socialement, c’est très diffèrent de l’Espagne ! En France, les gens sont peut-être plus fermés et moins faciles d’accès, mais ils restent sympas et gentils.

Je suis venue en France, à Lille plus spécifiquement, sur les conseils d’une harpiste. Elle m’a expliqué que Anne Le Roy, professeur de harpe à l’ESMD et harpiste solo de l’Orchestre National de Lille, était tout simplement géniale. Alors j’ai décidé de faire ce voyage afin de travailler avec elle.

Plus généralement, j’adore la France, la culture et surtout la langue : habiter ici pendant une année entière était le meilleur moyen de l’apprendre.

J’ai apprécié les cours et le programme pédagogique proposé à l’ESMD. Il est plus souple qu’en Espagne, ce qui m’a permis de beaucoup travailler mon instrument. C’est aussi un avantage pour monter des projets musicaux en-dehors de l’école, comme des concerts avec des orchestres, ou encore des concours. Mon niveau s’est considérablement amélioré, grâce à l’ESMD, à son système de travail et à la professeur de harpe.

Mon année a été unique, mon seul regret est de ne pas avoir rencontré davantage de personnes. En revanche, l’expérience personnelle et professionnelle que j’ai vécue m’a fait grandir. Grâce à cette année de travail, j’ai relevé mes défis.

Sergio Mayoral de la Puente - Trompette

Septembre 2015 à juin 2016
Originaire d’Oviedo (Espagne)

JPEG - 85.9 ko

Le programme Erasmus+ me permet de passer toute l’année scolaire en France. J’étais déjà venu visiter ce pays il y a quelques années, mais y être étudiant est vraiment une chance et m’a permis de faire des rencontres incroyables !

Je tiens tout d’abord à remercier tous mes collègues étudiants, ainsi que les professeurs et l’équipe administrative de l’ESMD pour leur gentillesse. L’accueil qu’ils m’ont réservé m’a aidé à m’intégrer sans difficulté, et de progresser sur mon instrument, la trompette.

Venir en France m’a permis de découvrir un tout autre système d’études supérieures. L’organisation des cours est beaucoup plus libre qu’au Conservatoire Supérieur de Musique d’Oviedo (Espagne) où j’étudie. Mais elle m’est apparue très intéressante, puisqu’elle permet de participer à de nombreux projets et de disposer d’une plus grande flexibilité dans notre plan d’études. Cette autonomie et la réflexion menée lors de cours tels que « Projet personnel » nous préparent à créer par la suite nos propres projets. Les cours suivis à l’université Lille 3 m’ont également aidé à considérablement améliorer mon français.

Depuis mon arrivée en septembre 2015, j’ai pu participer à de nombreux projets. J’ai fait des concerts avec “The Fun-Ky Jazz Band”, participé au projet « Happy Winds » au Nouveau Siècle, joué lors du concert « Arrangements et création » en partenariat avec le CRR de Lille, etc. Chaque projet, chaque concert étaient différents ; ils m’ont tous permis de vivre de très bons moments.

Et enfin, j’apprécie énormément Lille, je trouve cette ville magnifique ! Il y a une multitude de choses à faire, avec des propositions culturelles très variées : des concerts, des expositions, des fêtes… Je profite de mon année d’Erasmus pour assister à toutes ces choses que je ne prends pas le temps de faire en Espagne ! Je me rends à la gare Saint-Sauveur toutes les semaines, j’essaie d’assister à des concerts, il y a beaucoup de possibilités !

L’expérience Erasmus + est vraiment inoubliable. La France, les français (et françaises) que j’ai pu découvrir, les différences entre l’humour espagnol et le français, m’ont permis de vivre des expériences incroyables.

Giulio Tosti - Orgue

Septembre 2015-Avril 2016 - Originaire de Naples (Italie)

Mon expérience Erasmus+ a été très positive et importante pour moi. Malgré des débuts plutôt difficiles à cause de mon incompréhension de la langue française et les différences administratives (notamment pour trouver un logement !), j’ai rapidement apprécié la ville de Lille et la vie ici. Mon séjour était d’ailleurs tellement agréable qu’au lieu de n’y passer qu’un semestre comme prévu, j’ai finalement décidé avec l’accord de mon université de rester une année entière ! Après seulement 4 mois ici, je me sentais déjà intégré dans la ville et au sein de l’école.

J’ai choisi de venir en France pour l’importante richesse du pays concernant les orgues. On dispose ici d’instruments magnifiques, et jouer sur les orgues français m’a aidé à mieux comprendre la façon de jouer de cet instrument de manière générale.

Je pense donc qu’il est très bénéfique pour un musicien de participer au programme Erasmus+, à la fois pour les découvertes musicales et humaines. C’est dommage que nous ne soyons pas davantage à vivre cette aventure !

Il me reste encore un mois à passer en France, mais je me sens déjà un peu triste... Après avoir obtenu mon diplôme en Italie, je pense que j’irai en Allemagne, mais je garde en tête la possibilité de revenir en France, et même pourquoi pas à Lille !

David Mc Elroy - Violon

Septembre 2015-Décembre 2015 - Originaire de Cork (Irlande)

JPEG - 107.1 ko

J’ai décidé de vivre mon expérience Erasmus + à Lille pour la richesse musicale que cette ville propose, et venant d’Irlande, je n’ai donc eu aucun problème à m’habituer à la météo… ! J’avais entendu dire que Lille possède un fantastique programme culturel et artistique : on ne m’avait pas menti. J’ai immédiatement remarqué l’énorme part de musique dans la vie culturelle lilloise : avec des concerts presque tous les soirs, des artistes aux quatre coins de la ville et une atmosphère musicale ambiante, Lille ne m’a pas déçu.

Les étudiants du Pôle Sup sont de plus extrêmement sympathiques et serviables, surtout envers un étudiant comme moi qui ne parlait pas très bien français. Dès le début, ils m’ont invité à assister aux concerts et à profiter de la vie nocturne de Lille.

Pendant mon séjour ici, j’ai eu la chance d’assister à de nombreux grands concerts. En tant que violoniste, j’ai été marqué par celui de l’orchestre national de lille avec la soliste Sarah Chang, violoniste célèbre dans le monde entier. En Irlande, sa venue serait un très grand événement ! Ici à Lille, les gens ont souvent l’opportunité de voir de célèbres artistes comme elle. Les concerts au Nouveau Siècle sont ainsi très stimulants pour moi. Je suis heureux d’avoir pu y jouer en novembre 2015 avec l’Orchestre de Formation Professionnelle (OFP) mis en place en partenariat entre le Pôle Sup et le CRR de Lille.

L’OFP a été une grande expérience : jouer face à un grand chef d’orchestre comme Maxime Pascal était formidable. Son énergie et son expérience ont été très encourageantes pour moi en tant que musicien d’orchestre. Je fais également partie du projet « Concert Croisé » avec l’association Chambre à part qui aura lieu en décembre 2015. C’est également une expérience enrichissante, où j’ai l’opportunité de jouer avec deux membres de l’orchestre national de lille, Ken Sugita (violon) et Paul Mayes (alto). Ils ont une grande expérience de la musique de chambre, et j’ai la chance d’apprendre en jouant à leurs côtés.

Lille est enfin un endroit idéal pour rencontrer des personnes de différentes nationalités. Je me suis fait des amis venant d’Espagne, d’Italie, d’Amérique et bien sûr de France. Tous ces gens sont très amicaux et chaleureux. Ils m’ont accompagné à beaucoup de concerts, comme à la gare Saint-Sauveur.

Lille a donc été une expérience fantastique pour moi. J’ai eu l’occasion de rencontrer une nouvelle culture, des gens différents, et d’écouter beaucoup de grande musique. C’est une expérience que je n’oublierai jamais.

Mathilde Baal - Danse contemporaine

Corfou (Grèce) - Avril à juillet 2015

Avec l’obtention d’un DE en danse contemporaine au début de l’année 2015 et ayant la folie des voyages, je me suis laissée convaincre pour partir 4 mois au pays d’Homère et d’Ulysse.

C’est déjà dans l’avion que commence l’aventure : l’immersion est totale, puisque personne ne parle français à bord. Car Erasmus c’est tout d’abord l’occasion de parfaire une seconde langue, ici l’anglais, en mettant à l’épreuve son accent, et en se perdant parfois dans des traductions trop littérales qui donnent lieu à de nombreux fous rires.

Erasmus, c’est également la découverte d’une autre culture, des us et coutumes de chacun. C’est pourquoi, avec mes acolytes Erasmus, nous nous sommes vaillamment lancés à la découverte des restaurants, plages, glaces et pâtisseries en tout genre. Vous pouvez imaginer les souffrances encourues durant la dégustation de ces petits plats faits maison, le tout dans un cadre idyllique...

Et bien sûr, le stage Erasmus c’est aussi du travail ! Un lieu où tous les projets sont possibles avec de la motivation et de la bonne volonté. J’ai ainsi eu l’occasion de participer à la création d’un opéra, de donner des cours de danse baroque et contemporaine, des cours sur la posture, ou encore une conférence sur les liens entre la musique et la danse contemporaine, et créer des performances de groupe. J’ai de plus eu la chance de voir cette période de stage se terminer par un workshop auquel j’ai pu participer dans le cadre du festival One small step. Ce stage fut aussi l’occasion de développer mon carnet d’adresse, de faire de très belles rencontres, et d’avoir une première expérience professionnelle dans un cadre magique.

En définitive, le stage Erasmus est une expérience où l’on découvre l’autre, mais aussi où l’on se découvre soi-même en élargissant ses domaines de compétences.

JPEG - 161.3 ko