• Insertion

Zoranne Serrano - Participation à Danse Windows avec le Ballet du Nord/CCN de Roubaix Décembre 2015

Depuis juin 2015, j’ai la chance de faire partie du projet Danse Windows. Créé par le Ballet du Nord/CCN de Roubaix, il a pour objectif principal de dynamiser la diffusion de la danse dans la région. Cette année, deux chorégraphes ont été invitées à participer au projet : Danya Hammoud et Sophiatou Kossoko.

Après avoir passé une audition pour la chorégraphe Sophiatou Kossoko, nous avons eu trois semaines de résidence qui nous ont permis de créer un duo de 20 minutes adressé au jeune public, autour du thème "Le Folklore". C’est avec ces différentes directions et notre aide que la chorégraphe à construit sa pièce. Me voilà donc danseuse interprète dans Allégorie.

Depuis octobre 2015, nous sillonnons le Pas-de-Calais, nous transformons les salles des fêtes en théâtre, et rencontrons les habitants pour partager avec eux notre danse. Dans un but de sensibilisation et de réel partage, nous accompagnons toujours les représentations d’une discussion, dans laquelle le public nous fait part de ses interrogations et de ses impressions sur ce qu’il a vu. Par ailleurs, des ateliers sont organisés en amont de la représentation, de manière à donner au public des clés de lectures passant par l’expérience corporelle.

Étant étudiante dans la formation préparant au diplôme d’État de professeur de danse contemporaine de l’ESMD, cette expérience me permet de mettre concrètement en lien le travail de danseur interprète et celui de "transmetteur". Les deux sont-ils dissociables ? Je n’en suis pas si sûre...

Aurore Floreancig (danse contemporaine - Diplômée en 2015) Décembre 2015

Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Rennes en 2010, je décide de changer de voie pour me consacrer entièrement à ma passion : la danse, pour laquelle je consacre déjà plusieurs heures par semaine ! Diverses expériences artistiques en Amérique du Sud puis en Allemagne avaient déjà confirmé mon goût pour le travail d’interprète mais aussi celui de chorégraphe. Invitée par l’Alliance Française d’Asunción au Paraguay, je chorégraphie en effet une pièce courte pour 4 danseurs à l’occasion de la Francophonie 2008. Cette expérience très forte a eu un impact important pour la suite de mon parcours.

Je décide, de retour en France, de m’inscrire en licence puis en master Musique et Danse à l’université Lille 3, ce qui m’ouvre sur la culture chorégraphique, l’esthétique mais aussi les arts performatifs ; je prépare parallèlement mon EAT en danse contemporaine. Je me forme aussi via de nombreux workshops en France et à l’étranger, notamment à Berlin.

C’est alors qu’ouvre la formation de l’ESMD menant au diplôme d’État de danse à Lille : je profite de cette occasion pour entamer une formation tournée vers la pédagogie. Aujourd’hui professeure de danse diplômée d’État, j’enseigne dans diverses structures de la région, avec des élèves de 3 à 72 ans. Je donne également plusieurs stages et entame bientôt un travail avec le handicap.

De plus, j’accorde énormément d’importance à mon travail de création. Ma compagnie MouvemenT(é)s me permet de collaborer avec plusieurs structures culturelles de la région : nous présentons des "formes courtes" in situ, ou encore des spectacles sur plateau. J’organise de plus des workshops en lien avec mon travail de recherche à destination des amateurs et professionnels, car j’estime que les objectifs artistiques et de transmission sont essentiels. Je travaille pour cela en collaboration avec la chanteuse et musicothérapeute Andrea Schindler. J’organise également ponctuellement des soirées d’improvisation, et entame en 2016 une création avec un groupe de femmes "seniors" : nous questionnons les notions de féminité, de temps qui passe, de l’oubli.

Ma création actuelle en tant que chorégraphe s’intitule d’ailleurs « Ce qu’il nous reste de l’Oubli » : elle questionne de manière poétique l’Oubli, en lien avec la thématique de l’exil. C’est aussi une mise en abîme de la danse, art de l’éphémère : qu’est-ce qui fait trace en nous, comment notre corps se construit à mesure que le temps passe ?
Nous sommes 5 interprètes sur le plateau pour ce projet qui mélange voix, corps et performance plastique. Tout cela en instantané !