• Musique

Cordes
Violon Fernand Iaciu, Sandrine Naudy, Ayako Tanaka
Alto Juliette Danel (bio)
Violoncelle Guillaume Lafeuille, Jean-Christophe Lannoy
Contrebasse Mathieu Petit

Bois
Flûte traversière Chrystel Delaval (bio) - Professeures invitées : Magali Mosnier (flûte traversière), Anaïs Benoît (piccolo) (bio)
Hautbois Baptiste Gibier (bio)
Clarinette Christian Gossart (bio), Éric Perrier (bio)
Clarinette basse Alain Billard (bio)
Basson Jean-Nicolas Hoebeke (bio)
Saxophone Yves Tanguy

Cuivres
Cor Sébastien Tuytten (bio)
Trompette Pierre Perpète (bio) - Professeur associé :Laurent Bourdon
Trombone Christian Bogaert
Tuba Gabriel Capet

Claviers
Piano Jean-François Boyer, Philippe Canesse, Jean-Michel Dayez
Piano option accompagnement Christophe Simonet (bio)

Instruments polyphoniques
Guitare Judicaël Perroy (bio), Carlo Marchione (bio) - Professeur invité : Florian Larousse (bio)
Harpe Anne Le Roy (bio)
Accordéon Vincent Lhermet (bio)
Percussions Aïko Miyamoto (bio), Jean-Claude Gengembre (bio)

Jazz
Jazz guitare Frédéric Favarel
Jazz basse Sébastien Dochy (bio), Christophe Wallemme (bio)
Jazz batterie Charles Duytschaever

Musiques actuelles
Batterie Charles Duytschaever
Basse Pascal Lovergne
Claviers Ludovic Fiers, Jérémie Ternoy
Guitare Benjamin Collier

Pianistes accompagnatrices Céline Binchet, Jennifer Meens, Mireille Méraud, Paulina Pollet (bio), Katia Renard, Sabine Van Lerberghe

ENSEIGNEMENTS DE LA FORMATION AU DNSPM

Travail en pupitre pour les instruments de l’orchestre Ayako Tanaka, Baptiste Gibier (bio), Cédric Dréger, Romain Robine (bio)
Atelier d’invention Pierre-Antoine Badaroux (bio), Mathieu Fèvre (bio), Christelle Sery (bio), Tania Pividori (bio)
Lecture de répertoire Raphaël Godeau, Vincent Lhermet (bio)
Musique de chambre Enseignants du CRR de Lille, Lidija Bizjak, Claire Désert, Thierry Thibault (bio)
Culture musicale, solfège Enseignants du CRR de Lille
Approche des Instruments historiques Dominique Vasseur (flûte à bec) (bio), Christine Jard (traverso), Thomas Yvrard (clavecin et basse continue) (bio), Sophie Retaux (pianos anciens) (bio)
Pratique théâtrale Isabelle Richard
Séminaires de culture musicale William Dongois (bio), Dominique Vasseur (bio), Pascal Dubreuil
Gestion du trac Patrick Roger (bio)
Gestes et postures du musicien Marie-Christine Mathieu (bio)
Module rythme Clara Canesse, Benjamin Huyghe (bio)
Environnement professionnel Jean-Luc Choquel, Frédéric Domenge
Ensemble vocal Brigitte Rose
Préparation à l’écriture du dossier professionnel Sophie Drinkebier, Julien Eouzan, Christine Loosfelt (bio), Anne Sortino, Anouk Viné, Cécile Zobel
Education artistique et culturelle divers directeurs artistiques en fonction des projets

ENSEIGNEMENTS SPÉCIFIQUES À LA FORMATION AU DNSPM DE MUSIQUES ACTUELLES

Informatique musicale Benjamin "aLb" Cramoisy
Histoire et analyse des musiques actuelles Olivier Julien
Techniques du son, écoute critique Olivier Lautem
Ear training Jérémie Ternoy
Culture et environnement professionnel L’Aéronef
Musique à l’image, pratique du studio Le Fresnoy
Écriture-Arrangement-Orchestration Jean-Christophe Cheneval, Simon Fache
Workshops Benjamin Collier, Charles Duytschaever, Ludovic Fiers
Enseignements dispensés par l’université Lille 3 Introduction aux arts, Histoire des sons fixés, Dispositifs interactifs, Design sonore, Esthétique, Arts et nouvelles technologies, Langue vivante

ENSEIGNEMENTS DE LA FORMATION AU DIPLÔME D’ÉTAT

Soutien instrumental (pour les stagiaires de la formation continue Pas-de-Calais) Enseignants issus du réseau des CRR et CRD de la région des Hauts-de-France
Culture musicale liée à l’enseignement Jean-Charles Bentkowski, Bertrand Lanciaux, Charles Michiels, Jean-Noël Oldman, Christine Souillard
Didactique Jacqueline Bruckert, Jean-Michel Dayez
Didactique de l’instrument Valérie Aimard, Frédéric Basquin, Christian Bogaert, Fabien Cailleteau, Jean-Christophe Deleforge, Valentin Favre, Samir Ferhahi, Arielle Gill, Frédéric Hasbroucq, Benjamin Huyghe , Vincent Lhermet, Tristan Manoukian, Christine Tembremande, Sébastien Vanlerberghe
Stage de tutorat Enseignants issus du réseau des CRR, CRD, CRC, CRI de la région des Hauts-de-France et Île-de-France
Formation complémentaire de l’oreille Mathieu Fèvre, Alain Savouret
Gestes et postures du musicien Marie-Christine Mathieu
Pédagogie de groupe Arlette Biget
Pédagogie du projet Sylvain Noël
Rythmique corporelle Benjamin Huyghe
Accompagnement de projets Guy Danel, Aymeric Silvert, Mike Solomon
EAC/Direction artistique (2016) Ségolène Brutin, Denis Cuniot, Tom De Cock, François Deppe, Dominique Dujardin, Monique Duquesne, Piet Van Bokstal, Kobe Van Cauwenberghe, Isabelle Richard, Louis Ziegler
Connaissance du milieu d’exercice Victoria Ducret, Marie-Madeleine Krynen, Jean-Robert Lay, Nicolas-Jérôme Lavrenenko
Techniques de communication, préparation aux entretiens Marie-Madeleine Krynen, Françoise Sablon
Préparation à l’écriture du dossier professionnel Adèle Bérard, Jacqueline Bruckert, Agnès Dalarun, Michel Lebreton, Aymeric Silvert

ENSEIGNEMENTS SPÉCIFIQUES À LA FORMATION AU DIPLÔME D’ÉTAT DE DIRECTION D’ENSEMBLES VOCAUX

Discipline principale (direction) Brigitte Rose
Analyse et écriture Franck Zigante
Culture et esthétique Christine Souillard
Phonétique Claire Pillot-Loiseau, Serena Marsili
Technique vocale Françoise Semellaz
Piano Jacques Schab
Connaissance des groupes Jean-François Denis

Pierre-Antoine Badaroux - atelier d’invention


Pierre-Antoine Badaroux a étudié le jazz et l’Improvisation générative au CNSMDP de Paris. Il enseigne aujourd’hui le Jazz (harmonie, arrangement, saxophone, histoire du jazz) au Conservatoire de Lille.
Improvisateur en solo, interprète à la tête de l’ensemble Hodos, compositeur avec son sextet, producteur pour les labels Umlaut Records et Remote Resonator, directeur artistique du Umlaut Big Band, il axe son travail autour d’une exploration des rapports entre défini et indéfini à travers un regard forcément distancié sur l’histoire.


Anaïs Benoît - piccolo

PNG - 793.4 ko

Anaïs Benoit a huit ans lorsqu’elle commence à étudier le piano et la flûte. Après une licence de musicologie à la Sorbonne, elle entre au CNSM de Paris et y obtient son prix mention très bien (classe de Pierre-Yves Artaud) trois ans plus tard.

Membre de l’orchestre Français des Jeunes en 2003 et 2004, elle est de 2004 à 2006 seconde flûte et piccolo à l’Orchestre National de Belgique.
Elle est nommée l’année suivante petite flûte solo à l’orchestre de Paris dirigé alors par maestro Eschenbach. Anaïs Benoit a été, durant deux années, professeure à l’académie d’été de Fiss en Autriche. Elle est depuis 2012 professeure de piccolo au CRR de Boulogne-Billancourt ainsi qu’au pôle supérieur Paris-Boulogne et à l’École Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France - Lille. Par ailleurs, elle est invitée à donner de nombreuses master classes en France et à l’étranger.

En parallèle de l’orchestre, elle se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre. Elle a joué notamment avec Renaud et Gauthier Capuçon à la salle Pleyel, l’ensemble Carpe Diem, le quatuor Modigliani, Sandrine Piau…


Alain Billard - clarinette basse


Soliste de l’ensemble intercontemporain
Professeur de Clarinette Basse au CNSM de Paris et ESMD de Lille

Titulaire de nombreux prix internationaux : ARD de Munich (Allemagne), Musique de Chambre d’Osaka (Japon), Quintette à vent de Marseille (France) avec le Quintette Nocturne, Alain Billard en 1995, alors qu’il est toujours étudiant à Lyon, devient soliste de l’ensemble intercontemporain. En 1996, il est titulaire du diplôme d’études supérieures du CNSM de Lyon.

Alain Billard crée avec Odile Auboin et Hidéki Nagano le Trio Modulations pour élargir le répertoire . Les compositeurs qui ont déjà écrit et dédié leurs oeuvres pour trio (clarinette, alto, piano) sont : Marco Stroppa « hommage à G.Kurtag », Bruno Mantovani « Da Roma », Philippe Schoeler « OR ».

Avec l’ensemble intercontemporain, Alain Billard fait la connaissance avec les plus grands compositeurs du XXème et XIème siècles tels que : Boulez, Berio, Donatoni, Ligeti, Stockhausen, Kurtag, Manoury, Etvös, Jarrell, Dusapin, Mantovani, Robin, Franceschini, Marco Suarez Cifuentes et bien d’autres… Comme Stadler pour Mozart, ou Baermann pour Webber, il est l’un des clarinettiste de notre temps qui créer le plus d’oeuvres ; Alain Billard développe des techniques instrumentales et recherche toutes les possibilités de l’instrument aux services des compositeurs. Grâce à cette alchimie, aujourd’hui de nombreuses pièces et concerti lui sont dédiés. Il travaille en étroite collaboration avec l’IRCAM et la manufacture instrumentale Selmer pour toujours faire évoluer ses clarinettes.

Alain Billard se produit en Soliste avec de nombreux Orchestres Nationnaux et Internationnaux avec Pierre Boulez, Peter Eötvös, David Robertson, Washington avec la garde du président des US, François-Xavier Roth, Jonathan Nott, Suzanna Mâlki, Bruno Mantovani.


Juliette Danel - violon

PNG - 1.4 Mo

Après des études au Conservatoire de Lille, à l’Ecole Normale de Musique de Paris et à la Musikhochschuhle de Cologne, Juliette Danel fonde avec ses frères le Quatuor Danel.
Avec cette formation, elle est lauréate du Concours International de Quatuor à Cordes d’Evian, du London International String Quartet Competition et du Concours International « Dimitri Chostakovitch » à Saint Petersbourg,
Elle participe à de nombreux festivals : Festival de Radio-France, Aldeburgh, Salzbourg, Nijni Novgorod, Orlando... et obtient le Grand Prix du jury de l’Académie du Disque Charles Cros pour l’enregistrement de la musique de chambre de Manuel Rosenthal.
Depuis son départ du quatuor, elle participe à diverses formations orchestrales dans le Nord de la France et en Belgique : l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, les ensembles de musique contemporaine Musiques Nouvelles et Champ d’Action, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, l’ensemble Millenium... et rejoint régulièrement ses amis musiciens autour de la musique de chambre.
Au sein de ces différents ensembles, elle participe à de nombreuses créations contemporaines qui ont été l’occasion de rencontres et de travail avec les compositeurs (Kurtag, Rosenthal, Bacri, Royé, Swinnen, Brewaeys, Dusapin, Raskatov, Dereugnaucourt…).
Elle enseigne l’alto et la musique de chambre au Conservatoire de Lille et à l’Ecole Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France - Lille.


Chrystel Delaval - flûte traversière


Après des études au conservatoire de Douai avec Michel Debels elle entre dans la classe de Jean-Pierre Rampal au Conservatoire National Supérieur de Paris au sein duquel elle obtient en 1974 un 1er prix de flûte.
En 1975 elle obtient un 1er prix de musique de chambre et entre en 3ème Cycle de Perfectionnement.
Lauréate des concours internationaux de Vercelli en 1976, de la Guilde Française en 1978 et du concours Jean-Pierre Rampal en 1980, elle obtient avec le "Quintette à vent de Lille" un 1er grand prix au concours international de musique de chambre de la ville de Paris (UFAM)1983.

Chrystel Delaval entre à l’Orchestre National de Lille en 1977.
En 1981, elle est reçue première flûte solo à l’Orchestre du Théâtre National de l’Opéra de Paris. Après quelques mois, elle manifeste le désir de revenir à l’Orchestre National de Lille où elle reprend sa place de premiére flûte solo.

Invitée comme 1ére flûte dans plusieurs orchestres (Opéra de Lyon, Orchestre de Paris, Ensemble Intercontemporain...), elle a joué sous la direction des plus grands chefs internationaux (Pierre Boulez, Georg Solti, Seiji Ozawa...)

Titulaire du C.A. de professeur depuis 1978, après avoir longtemps enseigné au CRR de Lille, elle enseigne actuellement à l’École Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France – Lille.


Sébastien Dochy - basse jazz


Sébastien Dochy a étudié la contrebasse au Conservatoire de Lille et a obtenu un premier prix dans la discipline jazz. Il a collaboré avec Jérémie Ternoy, Jean Christophe Cholet, Jean Luc Landsweert, Thomas Grimmonprez, Stewart Forbes... et joue régulièrement dans le trio du batteur Bertrand
Renaudin avec lequel il a enregistré 2 albums, dont un récompensé par la presse spécialisée.
Ce trio se produit partout en Europe et Afrique. Sébastien Dochy enseigne dans les CRD de Calais et Saint-Omer et intervient également à l’École Supérieure Musique et Danse de Lille.


William Dongois - séminaires de culture musicale

PNG - 1.6 Mo

Après des études de trompette (CNR de Reims, CNSM de Paris), d’écriture (CRR de Reims) William Dongois enseigne cet instrument parallèlement à une activité musicale soutenue. Il s’initie au cornet à bouquin auprès de Jean-Pierre Canihac puis avec Bruce Dickey à la Schola Cantorum Basiliensis. Il a joué et enregistré pour de nombreuses formations. Il dirige l’ensemble Le Concert Brisé (www.concert-brise.eu). "Diapason" a décerné « cinq diapasons » à l’enregistrement La barca d’amore ( 1998 et 2002 chez Carpe Diem et réédition Accent, 2009) saluant « un interprète hors norme » et « un guide précieux sur le chemin d’un style supposé d’époque ». Craig Zeichner (« Early Music America », Été 2011) écrit au sujet de l’enregistrement live des sonates de Pandolfi-Mealli (Carpe Diem 2010) : « Dongois est superbe et joue avec un timbre fluide et précis tout à fait irrésistible, un timbre qui peut être clair et brillant mais également moelleux comme celui de Miles ». Deux des derniers CD du Concert Brisé consacrés à (Bertali (ACC 24260) et Scheidemann (ACC 24302) ont reçu un diapason d’or (février 2014 et juin 2016).
Il collabore avec le facteur d’instruments Henri Gohin. William Dongois enseigne l’improvisation lors de cours de maître dans les institutions d’enseignement supérieur de la musique en Europe. Il enseigne le cornet à bouquin et l’ornementation à la Haute École de Musique de Genève.

Parutions :

  • 2006, Méthode d’improvisation et de diminution Apprendre à improviser avec la musique ancienne. (2006, éd. Color & Talea, distribution Symétrie).
  • 2014 Article Gibt es ein idealen Klang des Zinken für die Kirche, in Über den Klang aufgeklärter Frömmigkeit, Retrospektive und Progression in der geistlichen Musik, Michaelsteiner Konferenzberichte, N°78. Wissner Verlag, Augsburg, 2014.
  • 2014, L’apport de la recherche pour un musicien instrumentiste : écho de la séance du 4 avril 2014 du séminaire du Conservatoire de Paris, La Revue du Conservatoire, N°4. http://larevue.conservatoiredeparis.fr/index.php?id=938
  • 2014, Semplice où passeggiato. Droz. Ouvrage consacré à l’art de la diminution, issu du projet de recherche HEM Genève « IMPROPAL ».
    2013/2015 Projet de recherche autour de Mersenne [mise en ligne prochaine de textes présentant la diminution dans l’Harmonie universelle (1636) en 2018]. https://www.hesge.ch/hem/recherche-developpement/projets-recherche/termine/musique- lharmonie-universelle
  • 2015 Article Für ein Erneuerung der Cornettino-Praxis, in Der Zink-Geschichte, Instrumente und Bauweise, Michaelsteiner Konferenzberichte, N°79. Wissner Verlag, Augsburg.
  • 2018 : « La pratique de la musique de la Renaissance à la lumière de La Fontegara (1535) de Silvestro Ganassi ». http://www.cnsmd-lyon.fr/fr-2/la-recherche/silvestro-ganassi

Articles à paraitre prochainement en ligne :

  • Le tempo d’exécution de la polyphonie et le monde de la diminution, Centre Georges Chevrier CNRS-uB, (http://tristan.u-bourgogne.fr)
  • Comment la question de la diminution change-t-elle le regard sur l’apprentissage musical ? (Suite aux journées d’étude, théorie et pratique de la musique ancienne, collaboration Labex-Gream/Université de Strasbourg et CRR de Metz.

Mathieu Fèvre - atelier d’invention


Mathieu Fèvre, professeur titulaire certifié de clarinette, clarinette basse et d’improvisation libre non-idiomatique enseigne dans les conservatoires du XVIIème et du Centre de Paris.
Il intervient dans le domaine pédagogique de l’invention immédiate au CFMI, à l’Ecole Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France - Lille mais aussi lors de formation sur site auprès de ses collègues d’Ile-de-France.


Jean-Claude Gengembre - percussions


Jean-Claude Gengembre mène depuis de nombreuses années une double carrière d’interprète et de compositeur ; soliste dans un orchestre, chambriste, musicien aux multiples facettes il écrit pour de nombreux festivals et solistes des plus grands orchestres.
Il a commencé la musique à l’âge de 9 ans au Conservatoire de Lille, il y a obtenu les premiers prix de Percussion, de formation musicale, d’analyse et d’écriture. Il poursuit ses études au CNSM de Paris, ou il obtient un premier prix de percussion et un premier prix d’harmonie. Il assure les fonctions de Timbalier solo successivement : à L’orchestre National de Lille (de 1996 à 2006), à l’Orchestre Philharmonique de Radio France (2007-2012), de Juin 2012 à Septembre 2013 il est timbalier solo au Rundfunksinfonieorchester de Berlin, et, réintègre l’orchestre philharmonique de Radio France en Septembre 2013.
Passionné de musique de chambre il a pour partenaires : Martha Argerich, Nelson Goerner, Emmanuel Strosser, Claire Désert, Gilles Millière, Michel Becquet, Nicolas Stavy…
Il a écrit entre autres pour le CRD de Roubaix, le CRD de Boulogne sur Mer, le CRD de Calais, l’ensemble à cordes Vivat, le festival Cuivres en fête, le festival des musiques démesurées, l’ensemble Kaïos, l’orchestre philharmonique de Radio France…
Il collabore avec de nombreux artistes : Sébastien Tuytten, Bruno Nouvion, Damien Petitjean, Eric Lacrouts, le duo contrastes composé de solistes de l’opéra de Paris vient d’enregistrer sa suite de danses pour violon et marimba qui paraîtra bientôt sous le label « klarthe ».son catalogue comporte une vingtaine d’œuvres de l’instrument solo aux grands ensembles, ses œuvres sont publiées chez Alfonce production, aux éditions G.Billaudot, et aux éditions du Petitpage.


Bapstiste Gibier - hautbois


Baptiste commence le hautbois en 1988 dans la classe d’Alain Protin à l’ENM d’Aulnay-sous-bois où il obtient brillamment un premier prix de perfectionnement en 1996. Il rentre par la suite au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et obtient un 1er prix mention Très Bien en 1999 dans les classes de David Walter, Jean-Louis Capezzali et Jacques Tys.
Après avoir remporté le grand prix de la fondation de France en 2001, il intègre l’ensemble CarpeDiem et devient professeur de Hautbois à l’académie Berlioz de 2001 à 2003.
Il parfait son expérience d’orchestre avec de prestigieux orchestres (Opéra National de Paris, Orchestre National de France, Orchestre National du Capitole de Toulouse Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Orchestre Symphonique de Shanghai…).
Baptiste Gibier est Hautbois solo à l’Orchestre National de Lille depuis 2009 et professeur de hautbois à l’École Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France – Lille.
A côté de ses activités de musicien d’orchestre, sa passion pour la musique de chambre l’amène à intégrer des ensembles renommés tels que le quintette à vent ArteCombo avec lequel il est lauréat du Concours International de Quintette à vent de Marseille en 2011 et l’ensemble Ars Nova.
Pour hybrid’Music, il a enregistré avec le quintette à vent ArteCombo « Carnet de route » avec des oeuvres de Marko Tajcevic, Jean Francaix, Béchara El Koury, Tomoyuki Hisatome et Jean-Philipe Calvin, ainsi que « Caravane Gazelle » conte musical, avec la participation de la conteuse Julie Martigny, texte de Florence Prieur et musique d’Olivier Calmel.


Christian Gossart - clarinette

PNG - 440.2 ko

Originaire du Nord de la France, Christian Gossart suit très tôt l’enseignement de grands maîtres à Paris tels que Guy Deplus et Michel Arrignon, professeurs au Conservatoire National Supérieur de Paris.
Il se voit attribuer plusieurs premiers prix ainsi que le premier prix au concours international de l’U.F.A.M en 1985, puis est reçu clarinette-solo de l’orchestre des Concerts Lamoureux à Paris en 1986 à l’âge de 18 ans.
Sa remarquable précocité le conduit à assumer le poste de clarinette-solo à l’Orchestre National de Lille dès l’âge de 19 ans (1987)
Passionné de musique de chambre, il développe, parallèlement à sa carrière au sein de l’orchestre, de nombreux projets musicaux en compagnie de divers ensembles et artistes renommés tels que le quatuor Parisii , le quatuor Elysée, le trio Cappa, le sextuor à cordes Opus 62 et le pianiste Cédric Tiberghien.
Il se produit régulièrement en France et à l’étranger, en soliste avec orchestre. Sollicité régulièrement par l’Orchestre National de Lille, il a été amené à jouer les concertos de Copland, Weber, Milhaud, le double concerto avec alto de Max-Bruch, Introduction, Thème et variations de Rossini, etc…
En tant que musicien d’orchestre, il est régulièrement invité comme soliste dans de prestigieux orchestres tels que l’Orchestre National de France.
Il est également sollicité par des compositeurs actuels, il a participé à des créations du compositeur Thierry Escaich et a fait la création du septuor pour clarinette et sextuor à cordes de Jean-louis Petit.
Eclectique dans ses choix, cela l’amène à progresser de façon originale (concerts de tango argentin avec l’ensemble d’Adrien Politi).
Son parcours professionnel, son expérience et surtout son goût et son envie de faire partager ses connaissances l’ont tout naturellement amené à enseigner dans diverses structures comme les conservatoires de Tourcoing, Lens, Cambrai, des académies d’été et stages internationaux, à Guérande, l’Académie internationale de musique de Paris, le stage international de Narbonne...
Depuis quelques années, il enseigne à l’ESMD de Lille où il est amené à accompagner les étudiants dans leurs futurs projets et leur avenir professionnel.


Jean-Nicolas Hoebeke - basson


Jean-Nicolas Hoebeke est né 4 Mars 1980 à Montbéliard où il cultiva ses passions pour le sport et la musique. Ayant amorcé dès 4 ans de solides bases en piano et violon, c’est à 13 ans qu’il se tourna tout naturellement vers le basson afin d’y obtenir ses diplômes de basson et de musique de chambre, son père et son grand-père ayant été, avant lui, bassonistes professionnels.
En 1999, Il intègre la classe d’Amaury Wallez pour ses 3 dernières années d’enseignement avant que Carlo Colombo ne le remplace au CNSMD de Lyon.
Diplôme en poche, c’est au concours de l’orchestre National de Lille en 2006 qu’il est reçu en qualité de basson solo pour s’y épanouir jusqu’à ce jour.
Son désir de transmission de sa passion pour la musique et le basson à la jeune génération l’amènent à intégrer l’équipe pédagogique de l’Ecole Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France - Lille dont il est le premier professeur de basson.


Benjamin Huyghe - module rythme, rythmique corporelle, didactique de l’instrument

Artiste enseignant diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (Diplôme de Formation Supérieure de percussion, Certificat d’Aptitude aux fonctions d’enseignant et de directeur), Benjamin Huyghe enseigne la percussion dans des établissements classés depuis une quinzaine d’années.
Impliqué dans la formation de formateurs, il a des activités de tutorat pédagogique dans le cadre de cursus diplômants de DE, de CA et intervient dans les différents Pôles d’Enseignement Supérieur pour animer des séances de rythme corporel.


Florian Larousse - guitare

PNG - 1.3 Mo

Né en 1988, Florian Larousse commence à étudier la guitare classique à l’âge de 8 ans. En 2002, il continue ses études au CNR de Paris avec Pedro Ibañez, études qu’il conclut 4 ans plus tard en obtenant le prix de guitare classique.
Il commence alors à travailler avec Judicaël Perroy et ce jusqu’en 2010, en étudiant parallèlement au CNSM de Paris dans la classe de Roland Dyens. Elève de Carlo Marchione à l’Hogeschool de Maastricht depuis la rentrée 2011, il obtient son Bachelor en 2012, ainsi que son Master en 2014.
En 2009, Florian Larousse remporte le concours international de la Guitar Foundation of America ainsi que le concours Hubert Kappel à Koblenz, ce qui lui assure une tournée de concerts l’année suivante, notamment aux Etats-Unis, Canada, Brésil, Mexique et Allemagne, ainsi que l’enregistrement d’un C.D sur le label Naxos.
Il poursuit actuellement son activité de concertiste, parallèlement à celle d’enseignant.


Anne Le Roy - harpe


Anne le Roy fait ses études à Nice où elle obtient un 1er prix de harpe avec félicitations. Elle entre ensuite au CNSM de Lyon où elle obtient son Diplôme d’Etudes Supérieures de Musique (harpe 1983-DNESM 1984).
Cette même année, elle est titulaire du C.A.de harpe, et remporte le 2ème prix du IIIème Concours International de Harpe de Gargilesse (France).
Après avoir été Professeur de harpe à l’ENM de Bourg-La-Reine, puis Professeur Assistant de la classe de harpe au CNSM de Lyon, elle est nommée Professeur de harpe au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Roubaix en 1992.
Depuis 1988, elle est Harpe Solo de L’Orchestre National de Lille avec lequel elle a joué plusieurs fois en soliste.
Elle se produit également régulièrement avec d’autres formations : orchestres, ensembles de musique contemporaine ou de musique de chambre, ainsi qu’en récitals (notamment avec Vincent Lucas, Romain Leleu ou Mathieu Petit).
Elle est Professeur de Harpe à L’ESMD de Lille depuis 2012.


Vincent Lhermet - accordéon

PNG - 1.2 Mo

Diplômé de l’Académie Sibelius d’Helsinki (classe de Matti Rantanen), du CNSM de Paris et de l’Université de Paris-Sorbonne, Vincent Lhermet est le premier accordéoniste titulaire d’un doctorat d’interprète en France après avoir réalisé une recherche sous la direction de Laurent Cugny et de Bruno Mantovani.
Lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, il s’est distingué à de nombreuses reprises sur la scène internationale en remportant à 19 ans le Concours International d’Arrasate-Hiria en Espagne en 2006 et en se classant finaliste au Concours International « Gaudeamus Interpreters » d’Amsterdam en 2011, considéré comme l’un des plus grands prix de musique contemporaine ouvert à tous les instruments.
Vincent Lhermet se produit dans le monde entier en soliste, avec orchestres et ensembles (Orchestre d’Auvergne, Orchestre de l’Université de Guanajuato, Orchestre Philharmonique de Nice, Secession orchestra, Ensemble Court-Circuit…) sous la baguette de Charles Barbier, Guillaume Bourgogne, Jean Deroyer, Roberto Fores-Veses, Clément Mao-Takacs, Pierre-André Valade, dans des salles prestigieuses telles que le Muziekgebouw d’Amsterdam, la Sala Carlos Chavez de México, la Maison de la Musique d’Helsinki ou la Cité de la Musique de Paris, démontrant les richesses de son instrument dans un répertoire qui s’étend de la Renaissance à notre époque. Plusieurs de ses concerts ont été retransmis en direct ou enregistrés par la Radio Nationale Finlandaise (YLE), la Radio portugaise, la SWR et France Musique.
Passionné de musique contemporaine, il se produit dans de nombreux festivals (Musica Nova, Musiques Démesurées, Rencontres Contemporaines, le Printemps des Arts de Monte Carlo, le Festival Radio-France de Montpellier, le Festival des Forêts, Schwetzinger Festspiele…) aux côtés du percussioniste Brian Archinal, de l’altiste Gérard Caussé, de la violiste Marianne Muller, du clarinettiste Michel Portal et oeuvre à l’enrichissement du répertoire de l’accordéon en collaborant avec des compositeurs tels que Franck Bedrossian, Tomas Bordalejo, Bernard Cavanna, Frédéric Durieux, Francesco Filidei, Philippe Hersant, Martin Iddon, Martin Matalon, Florent Motsch, François Narboni, Annette Schlünz, Miroslav Srnka, Jukka Tiensuu…
Auteur d’une thèse sur le Répertoire contemporain de l’accordéon en Europe depuis 1990, il a publié un Répertoire de l’enseignement supérieur de l’accordéon en Europe (2015) ainsi que la base de données Ricordo al futuro (2016) recensant le répertoire savant de l’accordéon (en collaboration avec Fanny Vicens).
Sa discographie s’est enrichie récemment de trois albums : Correspondances (Collection jeunes solistes Fondation Meyer/CNSMDP, 2014), Rameau, hier et aujourd’hui (Klarthe/harmonia mundi, 2015) et Créations pour un festival (Printemps des Arts, 2017)
Pour la qualité de son travail artistique, Vincent Lhermet a reçu le soutien de la Fondation Paulo, de la Fondation LUSES, de la Fondation Meyer, de la Fondation d’entreprise Safran et du Mécénat Musical Société Générale.
Il est professeur au C.R.R. de Boulogne-Billancourt au Pôle supérieur de Paris-Boulogne-Billancourt (PSPBB) et à l’École supérieure de musique et de danse de Lille (ESMD). Vincent Lhermet est régulièrement invité à donner des conférences et master classes dans dans les principales institutions du monde entier et à siéger dans les jurys de concours internationaux.

www.vincentlhermet.fr


Christine Loosfelt-Vossart - préparation à l’écriture du dossier professionnel

PNG - 324.9 ko

Après une Médaille d’Or de flûte à bec et un Premier Prix de Musique baroque en France, elle se perfectionne à Amsterdam avec P. Holstag et à la Schola Cantorum de Bâle.
Titulaire du Certificat d’Aptitude (CA) de flûte à bec, elle enseigne au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Calais.
Elle est membre d’Hippocampe Collectif Baroque ainsi que des ensembles Le Quadrifolium, CanZon’, Popular Tunes, et a participé à de nombreux festivals : Festival de Musique Sacrée de Lourdes, Les Inouïes d’Arras, Festival de Musique Baroque de Froville, Iles de danses, Festival des Musiques de la Renaissance de la Chabotterie, Festival des Musiques Traditionnelles du Concerthaus de Vienne...
Christine Vossart s’investit également dans des créations théâtrales (Théâtre de la Chandelle, le Théâtre des Nuits Blanches, la Compagnie de La Bardane, L’Orange Bleue) et plus particulièrement avec la Compagnie Les Anonymes TP.
En 2002 et 2005 elle publie aux Editions Mardaga deux ouvrages consacrés aux traités de Ganassi.


Carlo Marchione - guitare


Considered to be one of the best interpreters and educators of his generation, laureate of 7 grand prizes, Carlo joined the Sainte-Cécile Conservatory of Rome in 1976 and finished his training in 1983. Dedicatee of works by Carlo Domeniconi and John Duarte, in constant search of new ideas, he adapted Teleman’s 12 fantasias for violin, critically acclaimed by the press upon release. He was invited to perform at the prestigious main auditorium of the Moscow Tchaikovsky Conservatory, at the St. Petersburg Philharmonic, an honor rarely bestowed on a guitarist at the Berlin Philharmonic.
He stands out clearly from the specialists in musical analysis and currently instructs some of the most promising classes in Europe at the Maastricht Conservatory, at the Lille Pôle and at the Academy of Arts in Rome. Carlo Marchione is also an enthusiastic online artist. His online lessons, conferences and online shop (with his transcriptions and recordings) have enjoyed success for many years amongst guitarists around the world.

Carlo Marchione is also an enthusiastic online artist. His online lessons, conferences and online shop (with his transcriptions and recordings) enjoy since many years a lot of success among guitarists around the world
www.carlo-marchione.com


Marie-Christine Mathieu - gestes et postures

PNG - 790.8 ko

Consultante et formatrice, kinésithérapeute formée à la méthode Mézières, membre de l’équipe pédagogique de l’AMIK (Association Méziériste Internationale de Kinésithérapie), Marie-Christine Mathieu est passionnée par l’observation précise du geste. Elle a développé une méthode de travail permettant d’analyser, de comprendre et de transmuter les gestes répétitifs ou nociceptifs ; sa méthode devient à la fois une méthode préventive et curative. C’est la méthode Intelligence du Mouvement.

Sa méthode de travail, lui permet d’utiliser ses compétences dans des domaines très spécifiques et d’aider des professionnels tels que les musiciens, les chirurgiens ou les chirurgiens-dentistes qui présentent des problématiques corporelles particulières, liées aux caractéristiques de leur travail, notamment la précision des gestes. Elle utilise également son savoir-faire dans le domaine de l’entreprise et des collectivités locales.

En ce qui concerne les musiciens, Marie-Christine Mathieu intervient depuis 1998 auprès des interprètes, des professeurs d’instrument et leurs élèves. Ses formations ont pour cadre des écoles de musique, des conservatoires régionaux, des Cefedem, des Pôles supérieurs et plusieurs orchestres symphoniques français.

Marie-Christine Mathieu est l’auteure du livre Gestes et postures du musicien (3000 exemplaires vendus), un ouvrage devenu une référence pour les interprètes, les professeurs et leurs thérapeutes. Il propose plusieurs dizaines d’exercices, de nombreux témoignages, et détaille instrument par instrument les particularités du « corps musicien ».
intelligencedumouvement.fr


Aiko Miyamoto - percussions

PNG - 833.2 ko

Dès l’âge de cinq ans Aiko Miyamoto étudie le marimba et le piano avec, entre autre, les professeurs Michiko Takahashi et Keiko ABE.

En 1990, Aiko Miyamoto arrive en France pour se perfectionner auprès de Francis BRANA et Jacques-François Juskowiak.
En 1991, elle gagne au concours international de Clermont-Ferrand le prix exceptionnel du public.
Elle entre comme percussionniste au sein de l’Orchestre National de Lille en 1992.

Elle fait régulièrement des récitals et des concerts de musique de chambre au Japon et dans le Nord de la France. Ses concerts sont à plusieurs reprises diffusés par la radio d’état N.H.K.
Elle se produit régulièrement en concertiste notamment avec l’orchestre SOAI, l’orchestre de Douai, l’orchestre National de Lille, l’orchestre Symphonique de Kyoto…

Très intéressée par la musique actuelle, elle crée de nombreuses œuvres comme le concerto pour percussions et orchestre de Omar Yagoubi (CD sorti en 2006 avec l’orchestre de Douai), Nomades de Graciane Finzi, Kabuki pour percussions et piano de Megumi Misaki, Tamashii pour quatuor à cordes et marimba de Megumi Misaki…

Depuis quelques années, elle se consacre également à la composition afin d’enrichir son répertoire d’œuvres plus personnelles.
Plusieurs de ses œuvres (« Dualités » et « Utage ») ont été sélectionnées par la Fédération Française de l’Enseignement Musical (FFEM) pour les morceaux d’examens et concours dans les conservatoires.

En 2012, elle devient professeure à l’Ecole Supérieure de Musique et de danse Hauts-de-France - Lille.
Elle reçoit depuis 2016 plusieurs commandes d’œuvres dont une provenant de l’ensemble "Polychronies".


Pierre Perpète - trompette

PNG - 761.4 ko

Originaire du Nord de la France, Pierre Perpète étudie au Conservatoire de Lille et au CNSMD de Paris dans la classe de Pierre Thibaud où un premier prix de cornet lui est décerné en 1986.

Il s’oriente alors vers une carrière pédagogique,. Titulaire du CA, il enseigne comme professeur de trompette au CRR de Lille depuis 2003 et l’ESMD, Ecole Supérieure de Musique et de Danse Hauts-de-France – Lille.
Parallèlement à ses activités pédagogiques, il a donné de nombreux concerts en France et à l’étranger, trompette et orgue, quintette de cuivres, ensembles de cuivres, orchestres d’harmonie, Brassbands et orchestres symphoniques.
Il est régulièrement demandé à l’Orchestre National de Lille et à l’Orchestre Régional de l’île de La Réunion.


Eric Perrier - clarinette

PNG - 931.8 ko

Eric Perrier découvre très tôt la musique à Vichy, puis poursuit ses études musicales au Conservatoire de Région (CRR) de Lyon qui seront couronnées par des médailles d’or en clarinette et classe d’écriture. En 1990, il obtient au Conservatoire Supérieur de musique de Genève, un premier prix de virtuosité dans la classe de Thomas Friedli.
Titulaire du certificat d’aptitude après des études de pédagogie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il enseigne actuellement à l’Ecole Supérieure de Musique et Danse des Hauts de France (ESMD) et au CRR de Lille. Il participe activement à la vie musicale de la région (Orchestre Symphonique de Douai, Opéra de Lille, Festival Musique en Roue Libre...).
Ses expériences de musicien d’orchestre et de chambriste l’ont amené à jouer auprès de solistes prestigieux comme Marielle Nordmann, le Quatuor Parisii, Guy Dangain, Philippe Cuper, Guy Touvron, Jonas Vitaud...
Fondateur du Duo Sauguet avec la pianiste Isabelle Hennrich, il est lauréat des concours internationaux de musique de chambre de Martigues et Guérande, et a enregistré plusieurs disques.

Directeur de collection aux éditions Billaudot, il contribue à élargir le répertoire de son instrument.


Judicaël Perroy - guitare

PNG - 472 ko

Né là Paris en 1973, Judicaël Perroy commence la guitare à l’âge de 7 ans au Conservatoire Municipal Inter-arrondissements de Paris.
De 1983 à 1988, il étudie avec Délia Estrada, puis avec Raymond Gratien à l’Ecole Nationale d’Aulnay-sous-Bois où il obtient en juin 1988 un 1er prix à l’unanimité, avec félicitations du jury.
Dès cette époque, à l’âge de 11 ans, Judicaël Perroy donne des concerts, notamment comme soliste dans deux concertos de Vivaldi, avec l’Ensemble Instrumental du Mans, sous la direction d’André Girard.
Ensuite, il poursuit ses études musicales avec Roberto Aussel et Daniel Lavialle.
Puis, en 1994, il obtient la Licence de Concert de l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe d’Alberto Ponce.
En 1996, il est 1er prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP).

En 1997, il reçoit le 1er prix du 15ème GFA (Guitar Foundation of America) qui lui offre pour 1998-1999 une tournée d’une soixantaine de concerts et Master Class aux Etats-Unis et au Canada.
Depuis il se produit en France et partout dans le monde dans les salles et festivals les plus prestigieux (Tchaïkovski Concert Hall de Moscou, National Concert Hall de Taipei, Teatro de la Republica de Mexico…).

Son enseignement est également recherché puisqu’il donne régulièrement des cours dans les plus importantes universités américaines, festivals européens et asiatiques.
Depuis une dizaine d’années ses élèves intègrent régulièrement le CNSMDP, d’autres écoles supérieures ou remportent les plus importants concours internationaux.

Il a enregistré en 1998, en France un premier CD chez Quantum -qui a obtenu 5 Diapasons, récompense décernée par la revue Diapason.
En 2002, un deuxième CD intitulé Aspen Suite est sorti aux USA.
Ces deux CDs ont été réédité en 2007 sous la forme d’un double album « La magie de la guitare » publié par Bayard Musique.
Plus récemment il a enregistré 2 nouveaux CDs pour la collection Méditation de Bayard Presse : le premier avec flûte (Florence Bellon), le deuxième avec harpe (Joanna Kozielska).
En Janvier 2012, est sorti un CD pour Naxos consacré à Jean Sébastien Bach qui comprends entre autre pour la première fois à la guitare une transcription faite par Tristan Manoukian de la partita BWV 826 pour clavier. En Décembre 2014 ,un nouveau CD Naxos consacré au compositeur mexicain Manuel Maria Ponce est paru avec le premier enregistrement d’une Sonate récemment retrouvée.
Son dernier CD paru en 2016 pour Contrastes est un récital d’œuvres composées à Paris (Fernando Sor ,Manuel Maria Ponce , Heitor Villa Lobos ...)

Judicaël Perroy est titulaire depuis 1995 du Certificat d’Aptitude (CA).
Il enseigne à l’École Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France - Lille et est depuis Septembre 2017 Professeur au Conservatoire de San Francisco.


Tania Pividori - atelier d’invention immédiate

PNG - 743.7 ko

Chanteuse, auteure compositrice, improvisatrice, poète, Tania Pividori bouscule les frontières de la vocalité par son parcours éclectique. Entre pièces contemporaines, improvisations, chanson, polyphonies savantes ou de tradition orale, elle mêle les genres, et multiplie les collaborations. Les projets qu’elle fonde sont le reflet de ces alliances musicales inclassables et misent sur la singularité de la voix et la recherche de timbres atypiques : Sanacore, quatuor vocal a cappella de chants populaires italiens et créations contemporaines, Journal d’une apparition avec Serge Adam et Christelle Séry, Voix libres avec Pablo Cueco et Patricio Villarroel, Le cœur sans doute avec Françoise Toullec, Une couleur dans la nuit avec Pablo Cueco, Vive La Dyslexie ! conférence-spectacle avec Béatrice Sauvageot et Marianne Pichon, une installation-spectacle Le Dit du bambou, Souk de la parole avec la Compagnie Caracol, Assemblages avec Pablo Cueco et Mirtha Pozzi, des musiques improvisées avec notamment : Mirtha Pozzi, Maggie Nicols, Didier Petit, André Minvielle, Phil Minton, Jean-Pierre Jullian, Pascale Labbé, Claudia Solal, Han Buhrs...

Formée à la polyphonie italienne de tradition orale par Giovanna Marini, elle collabore par la suite avec elle au sein de productions diverses I turcs tal Friûl, Ion, Musiche di scena
Poète, elle aime mettre en lumière la musique des mots, pour proposer des images toujours en mouvement, Voix libres écrit avec Jean Métellus (Ed. Le Temps des Cerises).

Parallèlement à ses productions et créations, elle cultive un intérêt pour la transmission et développe des pôles de recherches ainsi que des explorations pédagogiques qui croisent différentes formes artistiques et esthétiques et s’ouvrent à des publics variés :

  • Polyphonies italiennes a cappella et oralité pour professeurs de musique, chanteurs amateurs et professionnels, comédiens, danseurs
  • Créatrice du pôle « prosodie » : liens entre cerveau et musique, à l’attention de projets artistiques, pédagogiques ou thérapeutiques - association Puissance Dys, avec Béatrice Sauvageot.
  • Voix et mouvement auprès de comédiens, chanteurs, instrumentistes, danseurs, marionnettistes
  • Ateliers d’improvisations vocales ou de l’importance du son dans la compréhension sémantique musicale d’une part, linguistique d’autre part.

Titulaire du D.E. de musique traditionnelle, elle est membre de Futurs composés – réseau national de la création musicale.
www.taniapividori.com


Paulina Pollet - pianiste accompagnatrice

Née à Cracovie (Pologne), elle débute le piano à l’âge de sept ans à l’école de musique de sa ville natale. A l’âge de douze ans elle se produit en soliste avec orchestre dans un concerto de Mozart.
De 1977 à 1981 elle suit les cours de piano avec le professeur L. Stefanski au Lycée de musique de Cracovie puis commence les études supérieures à l’Académie de musique de Cracovie dans la classe de piano de J. Lukowicz.
Elle est lauréate du Concours de musique de chambre de Lodz et obtient un premier prix de piano au Concours J.S. Bach de Cracovie en 1983. Elle reçoit son diplôme supérieur en 1987 en interprétant le 4ème concerto de Beethoven avec l’Orchestre de la Radio de Cracovie et obtient le prix à l’unanimité.
Arrivée en France en 1987, Paulina Pollet-Sawicka devient pianiste accompagnatrice au Conservatoire de Lille en 1990. Elle est titulaire du Diplôme d’Etat d’accompagnement.
Elle collabore avec l’Orchestre National de Lille et participe à de nombreux concerts de musique de chambre dans différentes formations.


Sophie Rétaux - approche des instruments historiques

Après des études musicales au Conservatoire de Douai, Sophie Rétaux rejoint le Conservatoire de Lille où elle complète sa formation artistique. Elle y obtient les prix d’orgue, de piano et d’accompagnement. A cette même époque, deux rencontres aussi essentielles que décisives - Jean Boyer pour l’orgue et Jean Koerner pour l’accompagnement - vont profondément marquer son parcours : les qualités prodiguées par ces deux maîtres (exigence, humilité, passion didactique) devenant alors des valeurs fondatrices de sa personnalité musicale.
Un Premier prix d’interprétation au concours international de Nijmegen (Pays-Bas / 1992), ainsi qu’un second prix au concours international de Toulouse (1996) lui permettent ensuite d’initier une carrière de concertiste en France et à l’étranger (Paris Notre Dame , La Madeleine, les Blancs Manteaux, Saint Séverin, Basilique Saint Denis..., Epernay, Saint Ghuilhem le Désert, Cannes, Laon, Vannes, Quimper, Toulouse , Vienne (Autriche), Nijmegen (Pays-Bas), Esch sur Azelte (Luxembourg), Bruxelles, etc. tout en satisfaisant un besoin indéfectible de polyvalence par une activité de musique de chambre tant au piano qu’à l’orgue ou au clavecin (continuo) , et depuis quelques années au pianoforte.
Elle a notamment développé de prégnantes collaborations avec l’ensemble Continuum (enregistrement d’un CD consacré à la musique instrumentale italienne autour de 1600/Syrius) et des musiciens tels que le flûtiste et compositeur Dominique Vasseur (enregistrement de deux CD pour la collection « Signature » de Radio France), le violoniste Philippe Couvert (violon solo de la Grande Ecurie et la Chambre du Roy), le violoncelliste Dominique Dujardin , ou le percussionniste Jean-Claude Gengembre (Timbalier solo de l’orchestre Philarmonique de Radio France).
Partenaire occasionnelle de plus amples effectifs (Orchestre National de Lille, Orchestre de Chambre Amadeus, Chœur de l’Opéra de Lille, Ensemble Vocal « Les Eléments ») , sa sensibilité aux enjeux de la pratique amateur l’a également et ponctuellement rapprochée de Chœurs non professionnels.
Sophie Rétaux est titulaire des grandes orgues Aristide Cavaillé-Coll de la cathédrale Notre Dame de Saint-Omer . C’est pour cet instrument exceptionnel, témoin précieux de l’art et de l’œuvre du célèbre facteur parisien, qu’elle a entrepris un travail de transcription d’œuvres majeures du répertoire de musique de chambre ou symphonique des périodes post-romantique et moderne.
Après avoir longtemps occupé le poste d’accompagnatrice de la classe de chant au Conservatoire de Lille, elle est nommée professeure d’orgue en 2012 au sein de ce même établissement.
Elle enseigne l’orgue et le pianoforte à l’ESMD et s’y investit dans une démarche de sensibilisation des étudiants pianistes aux instruments historiques
Photo, source : www.dehavenloods.nl


Romain Robine - travail en pupitre pour les instruments de l’orchestre

PNG - 143.3 ko

Après avoir découvert le piano, Romain Robine s’est rapidement tourné vers la percussion, très attiré par cet univers de timbres riches et variés.
Diplômé du conservatoire de Lille puis de celui de Créteil, il est reçu premier nommé au Conservatoire National supérieur de musique de Paris en 2001. Il en sort diplômé en 2005, et obtient son prix de musique de chambre un an plus tard.
Son intérêt pour l’orchestre s’affine, et étant régulièrement invité dans les principales formations orchestrales françaises, il s’enrichit auprès de Chef d’orchestre prestigieux (Sir Colin Davis, Pierre Boulez, Zubin Mehta, Myung Wung Chung...). Il intègre en 2009 l’Orchestre National de Lille au poste de « Percussion solo ».
Parallèlement, sa curiosité l’amène à collaborer avec de nombreux compositeurs et créé, entre autres, la pièce « Scratch Data » pour percussion solo et bande électro acoustique de Raphael Cendo, dont il est le dédicataire.
La transmission lui tenant très a cœur, il enseigne depuis 2013 à l’académie Eurocuivres et intervient depuis cette année sur le travail spécifique de traits d’orchestre à l’ESMD de Lille.
Membre fondateur du « Paris Percussion Group », il est régulièrement invité à dispenser des master-class.
Depuis 2014, il est soutenu par la marque Zildjian.


Patrick Roger - gestion du trac

PNG - 345.3 ko

Né en 1958 dans la banlieue parisienne, il découvre le hautbois avec un Maître prestigieux : Jean-Claude Malgoire. Après sa rencontre avec Maurice Bourgue, alors soliste à l’Orchestre de Paris, il choisit de consacrer sa vie à la musique.
Auprès de Gaston Maugras, Cor anglais solo de l’opéra de Paris, il développe ses qualités musicales et sonores sur ce grand hautbois et, après avoir travaillé dans les grands orchestres parisiens, il rejoint en 1983 l’Orchestre de l’Opéra national de Lyon sous la direction de Sir John Eliot Gardiner.

Aujourd’hui, Patrick Roger partage son temps entre son poste de Cor anglais solo à l’Orchestre de l’Opéra national de Lyon et le coaching de musiciens.
Il est diplômé de l’Institut de Sophrologie Rhône-Alpes, formé à la PNL et à l’Analyse transactionnelle et, depuis 1997, de nombreux artistes lui ont fait confiance pour concrétiser leurs projets.
Patrick Roger accompagne tout musicien qui a besoin d’apprendre à gérer son trac et son stress, de se préparer dans des conditions idéales, optimisant ainsi ses ressources dans le but de réussir au mieux ses concours et ses prestations sur scène. Et c’est par ce qu’il est lui-même en contact avec la scène toute l’année que Patrick Roger peut mener à bien ce travail.
Il est également formateur et est déjà intervenu au CNSM de Lyon et de Paris, à la Cité de la musique, à la Philharmonie de Paris, à la Maîtrise de Radio France, dans différents CRR et ENM de France et à l’OFJ. Il enseigne dans plusieurs Pôles supérieurs dont l’IESM d’Aix en Provence et l’ESMD de Lille. Il intervient régulièrement pour le CNFPT, l’ARIAM Ile-de-France et pour le Conservatoire populaire de musique et de danse de Genève.
Tout au long de l’année, dans le cadre estival de la talentueuse Académie des Arcs ou avec l’OFJ, il prépare les futurs candidats aux concours d’orchestre. Son cheval de bataille depuis plusieurs années : aider les jeunes artistes français à entrer dans les orchestres


Christelle Séry - atelier d’invention immédiate

PNG - 325.8 ko

Tout d’abord élève des guitaristes Ako Ito et Henri Dorigny au CNR de Nice, elle étudie ensuite au CNSM de Paris où elle obtient le Diplôme de Formation Supérieure (Prix en guitare et musique de chambre) et le Certificat d’Aptitude en pédagogie.

Une expérience précoce de la scène et de multiples rencontres artistiques l’orientent vers le répertoire contemporain, le spectacle vivant, les musiques improvisées et amplifiées.
Elle explore les possibilités expressives de son instrument et du geste instrumental à travers des programmes pour guitare classique seule, guitare et électronique (œuvres mixtes) et plus récemment pour guitare électrique en créant un nouveau répertoire (œuvres de Agostini, Liao, Pattar, Naegelen, Momi, Combier).

Guitariste de l’Ensemble Cairn depuis sa fondation en 1998, elle joue aussi régulièrement avec l’Ensemble Intercontemporain et crée de nombreuses œuvres. Elle participe aux principaux festivals et événements dédiés à la création contemporaine en France, Suisse, Autriche, Taïwan, Japon, Chine, Etats-Unis...

Elle joue dans des spectacles pluridisciplinaires, où musique improvisée ou écrite se mêle à la danse (Raffinot, Degraeve), au théâtre et à la poésie (Sevilla, Montegani, Malvoisin, projet Bloom), à la scénographie et la vidéo (Hébrard, Pontier/Chaudouët, Combier/Nouvel), au cirque (Atelier du plateau, Le gouffre d’en haut).
Elle pratique aussi des formes liées à la chanson (Doux Mix, Journal d’une apparition) et au jazz/musiques improvisées avec Raymond Boni, Tania Pividori, Serge Adam, Laurent Dehors, Françoise Toullec, Frédéric Maurin et Pierre Durand (trio Flamenco Punk), Louis-Michel Marion, Michel Deltruc, Bruno Chevillon, Géraldine Keller.
Elle fait partie du collectif Spat’sonore.

Elle partage régulièrement son expérience acoustique et électrique, écrite et orale, dans le cadre d’ateliers (ESM Bourgogne-Franche Comté à Dijon, ESMD Hauts-de-France à Lille, MacGill University, Berkeley, Universités de Taïwan).

Son approche est particulièrement sensible à la qualité de l’écoute, au geste instrumental et à la relation avec les publics.

www.christellesery.fr


Christophe Simonet - piano option accompagnement


Après des études couronnées de succès au CNSM de Paris dans les classes de Piano de Jacques Rouvier, d’Accompagnement au Piano d’Anne Grappotte et de Jean Koerner, d’Histoire de la Musique de Brigitte François-Sappey, Christophe Simonet se distingue dans les concours internationaux de Piano, notamment à Trani (Italie) où il obtient un prix spécial du jury et à Barcelone où il obtient le deuxième prix et prix spécial du jury du concours « Maria Canals ».

Bénéficiant des conseils d’Aldo Ciccolini et soutenu par l’Action Française Artistique (AFA), il entame une carrière internationale qui le conduira à se produire dans plus d’une vingtaine de pays.

Son engagement de musicien auprès des chanteurs le conduit naturellement à accepter un poste de chef de chant auprès de Michèle Lebris et de professeur assistant de formation musicale pour les chanteurs au CNSM de Paris de 1993 à 2004.
Avec des partenaires chanteurs comme Marie Boyer, Françoise Semellaz, Leonard Mroz, François Le Roux… il explore le monde du Lied et de la Mélodie.
Il se rend à de nombreuses reprises en Polynésie pour y monter et diriger de grands Opéras comme « Les Pêcheurs de perles », « la Reine de Saba » , « Faust ».

Sa carrière de chambriste l’amène à se produire en concert avec Henri Demarquette, Xavier Phillips, Frédéric Pélassy, le Trio Cappa, Le quatuor Arpeggione…
En Novembre 2016, il est l’invité de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France pour interpréter à l’Auditorium de la Maison de la Radio le « Deuxième concerto op 18 » de Rachmaninoff qu’il a arrangé pour orchestre de chambre et Piano sous la direction de Pascal Rophé.
En Juillet 2017, invité par le Chef d’Orchestre Mauricio Arancibia, il dirige une classe de Piano internationale en Bolivie et se produit dans les trois Concertos « Russes » de Rachmaninoff.

En 2018 parait chez Universal/Salabert, la version inédite qu’il a adaptée pour le piano de la musique de Francis Poulenc pour le film La Duchesse de Langeais.
Sa discographie comprend des œuvres pour le piano soliste, la musique de chambre ou la musique vocale.

Parallèlement à sa carrière de concertiste, il se consacre dans de nombreux établissements (CNSMDP, CRR de Dijon, CRR de Lille, ESMD Hauts de France, Master class en France ou à l’étranger) à sa passion de la pédagogie, ce qui lui a permis d’obtenir successivement les CA de Piano et d’Accompagnement au Piano.


Thierry Thibaut - musique de chambre

PNG - 1.1 Mo

Compositeur, arrangeur, chambriste de renommée internationale et improvisateur, Thierry Thibault est aujourd’hui Directeur du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Saint-Brieuc.

Très sollicité par les instrumentistes à vent avec lesquels il collabore régulièrement, Thierry Thibault compose dans des genres très différents, l’éclectisme étant un trait marqué de sa personnalité et des effectifs très variés, du solo à la grande formation orchestrale.
Les commandes qu’il honore sont source de recherches de sonorités et combinaisons nouvelles, comme les œuvres Déraison pour 12 saxophones (Ensemble de Saxophones de Mayenne), Cézembre pour quatuor de cuivres et orchestre à cordes (Orchestre du Limousin-dir. Guy Condette), Frères de la brume écrit en hommage à Henri Queffelec pour saxhorn, tuba et orchestre d’harmonie (Musique de l’Air- dir. Claude Kesmaecker), le duo Alea jacta est pour euphonium et caisse claire (Concours International de Tours) ou encore Alla francese pour quatuor de cuivres soliste et orchestre de chambre créé avec l’Orchestre royal de Wallonie lors du festival internationale de Colmar, La légende du Reuze pour Brass-band, Après une lecture de Mallarmé pour 2 harpes et percussion ou tout récemment Petite ballade en Trégor pour saxhorn alto et basse électrique fretless pour l’enregistrement de Sophie Binet-Budelot.
Son catalogue comporte plus de cinquante titres publiés par les éditions Robert Martin, Flex Éditions, Feeling Musique en France et BIM en Suisse.
Ses pièces pédagogiques sont largement utilisées dans les conservatoires et ses œuvres concertantes jouées par des artistes internationaux de tout premier plan.

Fondateur de l’ensemble de cuivres Epsilon, il obtient avec cette formation deux récompenses internationales de musique de chambre à Narbonne en 1988 (Concours Maurice André) et Osaka en 1993 (First Osaka Chamber Music Competition). De nombreux enregistrements témoignent de la créativité du quatuor et de l’évolution du répertoire durant ses années d’activités, l’essentiel de la musique étant composée ou transcrite par Thierry Thibault.

Avec Epsilon, il donne des concerts et master-classes dans toute l’Europe, au Japon, aux USA, en Afrique et en Amérique du Sud et co-dirige depuis 1994, le festival Cuivres en Fête et l’Académie Epsival en Limousin qui regroupent pendant la deuxième quinzaine d’août des artistes et compositeurs du monde entier.

Thierry Thibault joue et participe activement à la conception et l’évolution des instruments Besson.


Sébastien Tuytten - cor


Premier prix mention très bien du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’André Cazalet en 2005, Sébastien Tuytten devient soliste de l’orchestre de la Garde Républicaine alors qu’il est en 2ème année au CNSM.
Deux ans plus tard, il intègre l’Orchestre National de Lille au poste de cor solo sous la direction de Jean-Claude Casadesus. Membre du Feeling Brass Quintet avec Romain Leleu pendant plusieurs années, Sébastien Tuytten enregistre plusieurs disques et parcourt la France et l’étranger avec cet ensemble avec lequel il gagne en 2005 un 3ème Prix au Concours International de Musique de Chambre de Lyon.

Sa carrière l’amène très tôt à se produire en soliste avec orchestre notamment dans le 1er concerto de Strauss avec l’Orchestre National de Lille.
Sébastien est régulièrement sollicité au poste de cor solo par plusieurs Orchestres français et étrangers parmi lesquels, l’Orchestre philharmonique de Radio France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l’Orchestre du KBS radio de Séoul... sous la direction des plus grands chefs d’orchestre.
Depuis 2002, il est "Artiste Yamaha".


Dominique Vasseur - approche des instruments historiques & séminaires de culture musicale

PNG - 1.1 Mo

Depuis des études musicales finalisées aux Pays-Bas en 1989 (diplôme de concertiste – Utrecht Conservatorium), Dominique Vasseur se consacre à une triple activité de compositeur, d’interprète et de pédagogue, sa pratique musicale se situant aujourd’hui à la croisée de la création, des musiques anciennes, des répertoires contemporains et de l’improvisation.

Une quarantaine d’œuvres composent aujourd’hui un catalogue où alternent musique instrumentale pour des effectifs très diversifiés, œuvres électroacoustiques et musiques de scène (Ballatum Théâtre, Péniche Opéra, Continuum, Quatuor Sax4, Orchestre de chambre Amadeus, Orchestre National de Lille, Festival « Musique et Mémoire », Festival du Haut Jura, Radio France., Festival de Vandœuvre, Editions Leduc...) .
Plusieurs de ces opus ont été enregistrés , notamment sous le label Signature (Radio France) : « Dans le souffle des ombres » (2001) « I Dwell in Possibility » (« J’habite le Possible ») consacré à plusieurs poèmes d’E.Dickinson (2006)

Dans sa pratique d’interprète comme de compositeur, Dominique Vasseur aime particulièrement emprunter les passerelles qui relient passé et présent, mémoire et imaginaire, pensée formelle et divagation. Indépendante de toute école ou chapelle, sa musique trouve dans la filiation aux formes historiques (modalité médiévale, rhétorique baroque, atonalisme...) la source première de son inspiration poétique ou sonore.

Depuis quelques années, son travail s’est étendu au domaine de l’électroacoustique (« En attendant » Opéra de Lille, 2008 - « Enfances d’ici et d’ailleurs » Le Grand Bleu ,Scène nationale , 2010 - « Le Maître sans Marteau », JC Gengembre , timbalier solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, 2010 - « Dialogues avec Rothko » Musée de la Piscine, C.Carlson, 2012 - « REIBO I , II, III » Festival Ars Musica, Bruxelles, 2016 .....

Dominique Vasseur partage notamment les activités de l’Académie Ste Cécile (dir. P. Couvert) avec laquelle il a donné de nombreux concerts et réalisé plusieurs enregistrements discographiques (Concertos de Telemann, Vivaldi), l’ensemble Alia Mens (dir. O.Spilmont) et s’est produit occasionnellement avec La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (dir. J.C.Malgoire), la Maîtrise de Radio France et l’Orchestre National de France (dir. S.Jeannin).
​Il a également été, pendant de nombreuses années, soliste et directeur artistique de l’Ensemble Continuum.

Diverses collaborations l’ont amené à travailler avec des artistes tels que Freddy Eichelberger, Sophie Rétaux, Dominique Dujardin, Blandine Rannou, Jean Claude Gengembre, Carolyn Carlson, Sylvain Roux, Yannick Varlet, Laurent Stewart, Jean Claude Veilhan, William Dongois, François Leleu, Claude Georgel, Habib Guerroumi, Patrick Beuckels, Gérard Marais, Jan Willem Jansen, Michel Alabau...

Des années de passion pour l’art vocal et la rhétorique musicale ont inspiré à Dominique Vasseur la création, dans le courant de l’année 2016, d’un tout nouvel ensemble : Stimmung , dont le travail se destine aux répertoires des 17e et 18e siècles et à la musique d’aujourd’hui.

Titulaire du CA , Dominique Vasseur enseigne la flûte à bec et la musique de chambre au Conservatoire et au Pôle Supérieur de Lille où il est également en charge des séminaires de culture des répertoires.


Christophe Wallemme - basse jazz

PNG - 409.2 ko

D’un père Français et d’une mère Mauricienne, Christophe Wallemme après de longs séjours à l’étranger (3 ans au Liban, 4 ans en Inde), aborde la musique à l’âge de 15 ans.
Né à Paris, il commence en optant pour la guitare avant de se diriger vers la contrebasse (après avoir entendu Scott Lafaro auprès de Bill Evans) .
Christophe Wallemme fait rapidement ses premières armes dans les clubs parisiens aux coté de Walter Davis junior, Ted Curson, René Urtreger, Maxim Saury et remporte en 1988 un Prix de soliste au concours de la Défense.
Dans les années 90 il se dirige vers un Jazz Bop et moderne en enregistrant auprès des jazzmen français en vue du moment et en multipliant les gigs avec des musiciens tels que Tom Harrell, Eric Barret, Christian Escoudé, Michel Graillier, Alain Jean-Marie, Jacky Terrasson...
En 1994 il fonde avec Pierre de Bethmann et Benjamin Henocq le trio PRYSM.
Le talent du trio est récompensé au Concours national de jazz de la Défense en 1994 pour la parution de leur premier CD Prysm, événement qui attire alors la célèbre maison de disque Blue Note. Cette dernière fait signer la formation, suivent alors quatre albums et 300 concerts dans le monde entier.
Parallèlement Christophe Wallemme n’en demeure pas moins un sideman recherché qui aura fait résonner ses 4 cordes auprès de Jean-Pierre Como, Louis Winsberg , Sylvain Beuf, Daniel Mille, Olivier Louvel, André Ceccarelli, Nguyen Lê, Stefano Di Battista, Aldo Romano… On le retrouvera aussi avec des artistes de variétés tel que James Taylor, Françoise Hardy, Maxime Leforestier, Victor Laszlo, La Grande Sophie... mais l’une de ses plus importantes collaborations sera avec le chanteur David Linx et le pianiste Diederik Wissel avec lesquels il enregistrera trois magnifiques albums.
En 2004, à l’aube de ses quarante ans, sa rencontre avec la fondation BNP-Paribas est décisive pour la suite de sa carrière, elle va lui permettre de réaliser en toute sérénité ses projets car durant ces dernières années, il n’a cessé de composer et d’affiner sa direction artistique.
Time Zone (sorti en septembre 2004 sur le Label Nocturne) est l’aboutissement d’une longue réflexion sur la construction d’un répertoire fait de compositions personnelles.
Son deuxième opus (sorti octobre 2006 sur le Label Bee-Jazz) est marqué par l’Inde. Ces années de métissage, qui ont modifié sa perception de la musique et du monde extérieur, ont donné naissance à Namaste. Il signe avec cet album des compositions colorées marquées par ce lointain pays.
L’album Start So many ways (octobre 2008 sur le Label Bee-Jazz) illustre les différentes facettes du compositeur, à la fois libre d’écriture et inspiré, guidé par sa culture, ancré dans les standards.
Incontestablement, la musique de Christophe Wallemme nous fait voyager à travers bien des contrées. Il nous emmène en voyage et sans vraiment nous forcer la main, nous conduit au gré des rencontres et des fuseaux horaires.


Thomas Yvrard - approche des instruments historiques

PNG - 902.5 ko

Thomas Yvrard étudie le clavecin et l’orgue avec Aline Zylberajch, Françoise Marmin, Christophe Mantoux. Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de clavecin de Françoise Lengellé et Dirk Boerner et y obtient un Diplôme National d’Études Supérieures de Musique mention Très Bien à l’unanimité.
Il se perfectionne à Amsterdam auprès de Menno van Delft pour le clavicorde ainsi qu’à la Schola Cantorum Basiliensis pour l’improvisation auprès de Rudolf Lutz.
Parallèlement à ses études, il est boursier de la fondation Royaumont et de l’Académie de Villecroze. En 2005, il est membre de l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne et en 2007 de la XIVème Académie Baroque d’Ambronay.
Il se produit depuis régulièrement en concert au clavecin, au clavicorde et en musique de chambre, notamment au sein des ensembles L’Oxymore, Les Abbagliati, Le Concert Etranger.
Depuis 2016, il est membre d’Hippocampe, Collectif baroque, un rassemblement de musiciens des Hauts de France destiné à promouvoir les musiques anciennes et les artistes de cette région.